2018 SELON LE PETIT TOU

Publié le

2018 SELON LE PETIT TOU

On vous raconte

Que 2017 ait fini dans les larmes, autour de quelques feux d’artifice, dans la boisson (avec modération) ou sur le rituel « 3, 2, 1 … Bonne année ! » la page est désormais tournée. Le Petit Tou vous a ainsi concocté un acrostiche diaboliquement prédicateur de l’année à venir.

as du surnom « la ville rose » et pensant être bien inspiré, un comité d’action locale

 

ntreprend de renommer Toulouse « la ville jaune », en hommage au pastis.

 

 

 

astis nunquam abscedit, « le pastis ne disparait jamais », devient la nouvelle devise

 

E t la Garonne se revêt de reflets blonds et dorés assurément dus à l’urine excrétée.

 

T rop d’anis provoque la pisse ! comme dit le proverbe et la cité occitane se retrouve ainsi

 

nondée de ce liquide excrémentiel aux parfums anisés des quais jusqu’à la Roseraie.

 

T oulouse est noyée mais pas condamnée. Les vents se mettent à souffler, les courants à charrier,

 

 

 

ant et si bien que les eaux souillées du fleuve garonnais se retrouvent chez le voisin

 

utre-Occitanie bordelais dont le cru raffiné perdit quelques temps de sa renommée.

 

U n tel conte ne saurait vous inspirer de mauvaises résolutions pour la nouvelle année.

 

 

En vous souhaitant bonheur et santé !

 

Lino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *