LES CHIMÈRES EN TROIS MOTS

Publié le

LES CHIMÈRES EN TROIS MOTS

On vous raconte

Plusieurs options s’offrent au Toulousain en quête d’évasion : l’Atlantique, la Méditerranée, les Pyrénées… ou l’Aveyron. En à peine deux heures de route, il pourra traverser le viaduc de Millau, admirer les formidables œuvres de Soulages, se recueillir dans la non moins célèbre abbaye de Conques mais par-dessus tout se délecter de la délicieuse aligot, patrimoine gastronomique départemental.

L’eau à la bouche, vous êtes déjà en train d’organiser votre prochain week-end… Mais pas si vite : Le Petit Tou vous a dégoté une solution tout aussi savoureuse et bien plus économique. En effet, au restaurant-bar à tapas Les Chimères, l’Aveyron vient à vous !

 

Les chimères

 

AUTHENTICITÉ 

 

Qui dit cuisine aveyronnaise, dit tradition et terroir. C’est en respectant les règles de cet art culinaire que nos papilles retrouveront ce goût unique venu d’ailleurs. Et ça, les gérants des Chimères le savent bien.

D’origine aveyronnaise, la restauration, c’est une affaire de famille ! Manon et son papa Patrick ont ouvert ensemble ce nouvel établissement du quartier Saint Cyprien. Et ils n’en sont pas à leur premier coup d’essai puisqu’ils géraient jusque-là avec succès cinq restaurants à Paris. Elle est en salle et lui aux fourneaux concoctant des recettes transmises par sa grand-mère. Autrement dit, il a plus d’un tour dans sa toque et quelques secrets de famille se retrouvent dans votre assiette. Et si, en bouche, c’est l’alchimie, c’est parce que les produits sont directement sélectionnés en Aveyron. Le vin vient de Marcillac, le jambon de la célèbre charcuterie Bories à Plaisance ou encore le fromage de brebis de la ferme de la Sarrette…

 

 

GÉNÉROSITÉ 

 

La générosité est partout aux Chimères : de la variété des plats à l’accent de Manon et Patrick !

On retrouve la plupart des spécialités aveyronnaises telles que les farçous qui consistent en une préparation à base de pâte à crêpe à laquelle on mélange blettes, persil et chair de saucisse. Mais les produits du terroir sont aussi revisités dans des recettes plus modernes à l’instar du burger aveyronnais, un autre délice des Chimères !

La générosité, c’est aussi l’abondance des plats qui ne vous laisseront jamais sur votre faim. Notamment le mercredi lors de la journée aveyronnaise, vous pourrez manger – tenez-vous bien – de l’aligot à volonté pour le plus grand bonheur des petits comme des grands. Finalement, c’est le brunch organisé en un buffet qui nous pousse à venir aux Chimères. Cette fois, c’est l’exception qui confirme la règle : les plats, sucrés et salés, ne sont pas forcément aveyronnais pour favoriser la multiplicité. Malgré la récente ouverture de l’établissement, le dimanche, prenez gare à réserver ! Les Toulousains toujours en quête de nouvelles bonnes adresses en ont déjà fait leur repère dominical.

 

 

CONVIVIALITÉ 

 

Convivialité et chaleurosité sont les maîtres-mots aux Chimères. Ouvert de 7h à 2h, le restaurant vous accompagne tout au long de la journée. Sans surprise, chaque semaine, la journée aveyronnaise est ponctuée de musiques typiques faisant la part belle à l’accordéon. Immersion garantie et on vous le promet : vous en redemanderez !

Mais c’est le soir, lorsque gourmands et bons vivants se rassemblent pour profiter de l’happy hour, que l’on réalise que l’on vient non seulement aux Chimères pour se restaurer mais aussi pour partager et se détendre. L’ambiance simple et festive est idéale pour se décontracter après une journée bien chargée. Bières ou cocktails, qu’importe votre choix, vous vous sentez ici à l’aise comme à la maison ! Alors n’hésitez plus !

Louise

Et vous, quel est votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *