RENCONTRE AVEC KARIM GUERCH, ORGANISATEUR DU FESTIVAL ELECTRO ALTERNATIV

Publié le

On vous raconte

Déjà la 13ème édition du festival Electro Alternativ  ! Le festival s’empare de la ville rose du 8 au 16 septembre. Devenu incontournable à Toulouse, ce festival ravira encore une fois les passionnés de musique électronique. Pour la première fois, le Petit Tou sera présent lors du festival et vous fera vivre l’événement au plus près !


« NOUS ACCUEILLONS UN PUBLIC TRÈS DIVERSIFIÉ »

 

En quelques mots, comment tu nous décrirais Electro Alternativ ?

 

Je le décrirais comme un festival itinérant dédié à la culture d’inspiration électronique ou digitale, ce qui lui permet d’une part, de se déployer sur un nombre important de lieux et, d’autre part, d’embrasser un large spectre d’esthétiques.

 

A quel public s’adresse le festival ? Une tranche d’âge précise ? Un porte-monnaie ciblé ?

 

Bien que la majorité du public soit en dessous de 30 ans (étant donné la jeunesse relative de la culture électronique) ; et au regard des propositions artistiques de l’évènement, nous accueillons un public très diversifié. Nous avons autant de spectateurs chez les hommes que les femmes et les origines ou catégories socio-professionnelles sont très largement représentées.

 

 

 

« NOUS PROPOSONS UNE LARGE DIVERSITÉ D’ACTIONS CULTURELLES »

 

Quels sont les styles musicaux qu’on sera amené à rencontrer ?

 

Musique progressive, Rock, Techno, Transe, Drum and Bass, Dubstep, improvisations modulaires, Electronica…

Tous ces genres correspondent aujourd’hui à des distinctions très subjectives voire presque obsolètes. En effet, au sein du festival, nous essayons de  montrer que la culture électronique s’est immiscée  partout, et peut être de façon plus importante encore, dans les musiques dites instrumentales. Bientôt, nous ne parlerons plus de musique électronique mais de musique tout court.

 

Qu’est ce qui fait l’identité du festival ? L’an dernier, je me souviens que vous aviez investi la ville non seulement pour les concerts mais aussi pour les autres activités proposées… C’est ça l’essence d’Electro Alternativ ? Proposer plusieurs sortes d’animations autour de la culture électronique ?

 

Je pense que l’identité du festival est multiple. D’abord c’est un festival transgenre qui veut décloisonner les chapelles. Nous ne sommes pas qu’un festival de musique puisque nous proposons, en effet, une large diversité d’actions culturelles. Nous avons l’ambition pour les années à venir d’aller plus loin dans cette démarche en multipliant les partenaires institutionnels et privés.

 

 

 

« C’EST LA DYNAMIQUE DU FESTIVAL QUI EST FÉCONDE »

 

Quelles sont les nouveautés de cette année ?

 

Les deux grandes nouveautés de cette année sont le déploiement du festival sur un nouveau lieu : le Quai des savoirs. La rencontre avec l’équipe de ce récent équipement de la Métropole nous a permis d’imaginer une action unique qui s’articulera autour de performances, de conférences et d’œuvres utilisant la science ou la technologie dans le processus créatif. Nous voulions absolument investir un lieu qui est symbolique de la ville de Toulouse puisqu’il place l’innovation au cœur de son projet.

Par ailleurs, nous avons réuni de nombreux professionnels du secteur du spectacle (Technopole, Sacem, DRAC, Région, CNV…) pour débattre de l’inadéquation entre les politiques culturelles, la réglementation, les infrastructures… et la réalité sociale et économique des évènements électroniques. D’imminents professionnels du secteur se joignent à nous pour une réflexion d’avenir. C’est aussi le sens que l’on veut donner à notre évènement.

 

Côte programmation, y-a-t ‘il quelqu’un sur qui vous misez particulièrement cette année ?

 

Je ne crois pas pouvoir dire que nous misons sur des artistes en particulier, c’est la dynamique du festival qui est féconde. A ce propos, nous avons la chance de compter sur un public très avide de nouveautés et qui nous soutient sans faille depuis 13 ans.

 

A terme, comment vois-tu l’avenir du festival ? Ou plutôt, de Regarts Asso qui l’organise… Se diversifier encore plus vers d’autres projets ou renforcer le poids d’Electro Alternativ ?

 

Cette interrogation revient à poser directement la question de l’évolution des politiques culturelles territoriales. Comme je suis de nature positive, je vais dire que nous pensons, qu’aujourd’hui, la question d’une équitable répartition des efforts budgétaires de nos collectivités, n’a jamais été autant d’actualité. Plus personne ne peut ignorer la prépondérante contribution des musiques actuelles au dynamisme économique et culturel de nos territoires. Nos esthétiques sont pourtant encore largement marginalisées lorsqu’il s’agit de leurs modes de financement. Elles représentent un formidable vecteur d’innovation pour le futur, au même titre, d’ailleurs, que l’art contemporain dans les années 60. Cette prise en compte que nous appelons de nos vœux, devrait consolider des évènements comme le nôtre et permettre un formidable développement des créations contemporaines. Je suis convaincu que nos nombreuses initiatives pourront alors éclore.

 

Une chose à ajouter sur le festival qui, à tes yeux, est importante ?

 

Le festival participe de l’économie circulaire et locale en ce sens qu’il favorise les prestataires et intervenants locaux à tous les niveaux de l’organisation. C’est notre marque de fabrique depuis la genèse du festival. Nous sommes très mal à l’aise avec des évènements culturels téléguidés d’ailleurs, souvent sans aucun ancrage territorial ni retombées économiques tangibles pour la collectivité. Nous essayons de garder en tête qu’il n’y a de sens à l’action culturelle que si, au niveau de la « cité », elle agit concrètement sur la qualité du vivre-ensemble.

 

Pour finir, le Petit Tou, c’est le guide des bons plans de Toulouse. Regarts Asso y est implantée alors quels sont vos bons plans à partager ?

 

Pour ceux qui ne partent pas en vacances, les soirées Bikini Summer Club qui se dérouleront dans la salle du même nom. Le 7 Juillet 2017, l’artiste international Recondite ouvrira une série de 6 évènements pendant cette période estivale.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *