RÉSOLUTIONS DE FLEMMARD POUR FAIRE DU BIEN AUTOUR DE SOI

Publié le

RÉSOLUTIONS DE FLEMMARD POUR FAIRE DU BIEN AUTOUR DE SOI

On vous raconte

Les fêtes sont passées et c’est l’heure de prendre ses bonnes résolutions… Se remettre au sport, arrêter le café, tout ça c’est démodé ! En 2018, on agit pour soi et on fait du bien aux autres, laissez-moi vous dire comment…

Et si pour une fois mes résolutions n’étaient pas que pour moi ? Et si en 2018, je faisais de petites choses qui font le bien autour de moi ? Je veux me rendre utile, donner un sens à mon quotidien, faire quelque chose de mes petites mains. Emballée par ce surplus de motivation, je me vois déjà sauveuse de l’humanité, plébiscitée pour mon plan d’action qui aura mis fin à la faim dans le monde, devenir celle qui aura convaincu Trump et l’univers de dire non au nucléaire et aux brushings en arrière.

 

Et si… je donnais 2 petites heures par semaine pour aider un jeune ?

 

L’AFEV propose aux étudiants de s’engager 2 heures par semaine pour accompagner un jeune des quartiers populaires ou nouvellement arrivé en France, sur le plan relationnel, scolaire et culturel. Tu trouves un petit trou dans ton emploi du temps de ministre, et te voilà parti pour discuter lectures, méthodes, confiance en soi, sports, musiques, cinéma… avec un jeune de 5 à 18 ans. Comme deux vases communiquants vous partagerez vos goûts et créerez vos expériences, partirez en virée visiter la ville et ses secrets !

La magie de l’AFEV va t’être révélée : tu n’es pas un prof particulier mais un compagnon de nouveautés, à son écoute pour l’aider mais aussi pour lui faire découvrir une expo, une pièce de théâtre, un concert sans te ruiner puisque tu pourras être remboursé ! Des sorties collectives, des cinés-débats, des apéros et des formations sont organisées pour être bien entouré pendant ton accompagnement.

 

En somme avec L’AFEV, je ne dois prendre que 2 heures de ma semaine surchargée, et je peux aider un jeune en difficulté, pouvoir jouer, travailler, rigoler, visiter avec lui et être remboursée pour chaque sortie que je fais avec lui !

 

Et si… je mangeais mieux, en favorisant les petits producteurs du Sud-Ouest ?

 

La Ruche Qui Dit Oui, c’est un site internet qui propose aux particuliers d’acheter leurs fruits, légumes, viandes, fromages, bières… aux producteurs et artisans de sa région. Comme une petite abeille, on rejoint une ruche près de chez soi, on commande sur le site web tous les produits que l’on souhaite, et on va directement à la ruche, c’est-à-dire au point de distribution, les récupérer.

À Toulouse, ce ne sont pas moins de 7 ruches qui sont disponibles, aux Chalets, Jean Jaurès, Jardin des Plantes, Saint-Cyprien… Vous pouvez rejoindre jusqu’à 3 ruches, et donc venir récolter votre panier aux jours qui vous arrangent. Adhérer à La Ruche Qui Dit Oui, c’est choisir de favoriser l’agriculture durable, une rémunération juste des producteurs, et des produits de qualité.

 

En bref, je peux rester bien au chaud dans mon lit, choisir à peu près tout et n’importe quoi qui pousse ou se fabrique dans la région, pour bien manger, bien boire, en soutenant les petits producteurs !

Et si… je venais en aide aux sans-abris ?

 

Un truc que j’adore faire quand il commence à faire froid, c’est m’envelopper dans mon gros manteau, enfiler bottes, bonnet et grosse écharpe et partir à l’aventure dans ce froid polaire. Sur ma route, moult épreuves : la pluie, la glace, le vent, mais la perspective d’une bonne raclette me fait oublier tous ces désagréments.

 

Mais je ne peux pas me mentir, sur ma route, je croise de plus en plus de personnes à la rue, seules ou en famille, avec toutes leurs affaires sur le dos ou parfois presque rien pour se vêtir… En 2018 je peux leur venir en aide !

Il y a des centaines et des centaines d’associations qui proposent de participer à des maraudes, former une équipe et aller à la rencontre de ces personnes, pour entretenir du lien social, les orienter vers les structures d’urgences, et pour leur distribuer des soins, de la nourriture, des vêtements chauds… Rien qu’à Toulouse, je peux rejoindre la Croix-Rouge, les Restos du Coeur, Coud’Pousse, Action Froid… et des centaines de volontaires qui s’engagent pour venir en aide à nos voisins de trottoirs !

On vous souhaite une bonne année 2018 sous le signe de la solidarité !

 

Esther

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *