UN TOULOUSAIN AU SKI

Publié le

UN TOULOUSAIN AU SKI

On vous raconte

En hiver, le Toulousain perd son bronzage d’été comme neige fond au soleil. Cependant, ce n’est pas à un vieux singe que l’on apprend à faire la grimace et le Toulousain le sait, il a une petite astuce : faire comme les bronzés et aller au ski !

Les pyrénées et les alpes

Direction les Pyrénées !

C’est dans sa voiture bien remplie que le Toulousain part direction plein Sud car seul les Pyrénées peuvent lui apporter son lot d’endorphine. En effet, tel un toxicomane sous crack, le Toulousain a besoin de sa dose de soleil et ce n’est pas dans les Alpes allemandes qu’il la trouvera, alors qu’en se rapprochant encore un peu de la frontière espagnole… On ne sait jamais !

 

Le Toulousain et le Parisien

Le roi de la station

Une fois arrivé au pied des pistes, le Toulousain est le roi de la station. Il y va depuis son plus jeune âge et se sent un peu comme chez lui, comme s’il avait élevé les bouquetins avec les Pyrénéens. Quand tout à coup une vision d’horreur l’envahit ! Il a un mauvais pressentiment, il vient de se rappeler qu’il est dans la même zone de vacances scolaires que son pire ennemi : le Parisien ! Après un bref regard de connivence avec les autres Toulousains, notre Toulousain se dit qu’il n’aurait pas dû partir pendant les vacances… Sa haine viscérale ne désemplira pas, le Toulousain est sanguin et ne compte pas se faire d’ami cette semaine.

 

La vue sur les montagnes

Au lever du soleil, le sentiment amer de la veille s’évanouit lorsque le Toulousain contemple l’aurore saumonée sur les montagnes et pense à toute cette poudreuse qu’il va pouvoir dévaler. Il prend son café et son croissant sur le balcon étriqué de son appartement exigu avec vue imprenable sur la vallée. Pour une fois, les terrasses de son cher Capitole et les berges de la Garonne ne lui manquent pas et il se dit que c’est peut-être des moments comme celui-là qui rendent les vacances si agréables. Puis, d’une tape amicale sur l’épaule d’un compatriote le Toulousain recouvre ses esprits et part s’équiper comme s’il partait à la guerre.

 

Saucisse de Toulouse - Garbure

Après l’effort, le réconfort

Habitué des pistes, du hors-piste et des Nordistes (les Parisiens), le Toulousain a besoin de reprendre des forces. Il sait déjà que dans les Pyrénées, il devra se passer de saucisse de Toulouse, mais son plan de bataille est déjà échafaudé. Le Toulousain s’apprête à monter au point culminant de la montagne au versant ensoleillé le matin pour descendre par des chemins méconnus menant chez Claude, une auberge bien connue des autochtones qui sert de la garbure en entrée, cette soupe de légumes traditionnelle, suivie d’un délicieux confit de canard aux cèpes, un plat réservé aux seuls amateurs des produits du terroir. Pour notre Toulousain jamais rassasié, le soir est l’occasion d’aller faire la fête et après trois pastis, Toulousain et Parisien sortent pour consommer le calumet de la paix.

 

Guillaume

Illustrations : Justine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *