UNE TOULOUSAINE A LONDRES

Publié le

UNE TOULOUSAINE A LONDRES

On vous raconte

Pour elle fouler le sol des îles britanniques revient à pénétrer en territoire ennemi. En effet la Toulousaine est rugbystiquement rancunière et son petit cœur ovale souffre encore de la défaite de 2007 … Malgré tout la Toulousaine est courageuse et affronte avec fierté les différences de ce peuple aux mœurs étranges !

La Tamise

 

En voyant la couleur de la Tamise, la Toulousaine regrette sa belle Garonne aux reflets émeraude, « ma vague émeraude c’est une Garonne » chantait Claude, et les après-midis passées au soleil sur les quais de la Daurade. Pour autant il ne faut pas se fier uniquement à la couleur du fleuve car la Garonne n’en est pas moins beaucoup plus propre et regorge, elle aussi, d’un nombre incroyable d’objets en tout genre à découvrir ici 😉

 

La météo

 

Accessoire absolument indispensable pour toute personne voulant vivre parmi les Rosbifs : un parapluie. A Londres on peut dire qu’il y a 8 mois d’hiver et 4 mois de mauvais temps. Même au mois de juillet la Toulousaine doit troquer sa petite robe fleurie pour enfiler son k-way et ses bottes de pluie. Le soleil du midi a été définitivement masqué par les pluies londoniennes.

 

La nourriture

 

Au cœur de la capitale britannique, la Toulousaine a du mal à retrouver les saveurs de son Occitanie natale : cassoulet, foie gras et saucisse de Toulouse sont des denrées bien rares que seuls très peu de restaurants proposent à leur carte. Cependant il faut avouer que bien que les Anglais soient réputés pour manger de la nourriture infecte il semblerait que les Londoniens fassent exception ! En effet, Londres, tout comme notre belle ville rose compte un grand nombre de restaurants proposant de la nourriture des 4 coins du monde.

 

 

Le shopping

 

En débarquant à Londres, la Toulousaine devient une véritable « pretty woman ». La voilà un lundi soir à 22h dans les rayons du Primark sur Oxford Street. Les dimanches londoniens diffèrent légèrement des toulousains. En effet pour la Toulousaine le dimanche est synonyme de repos après un samedi soir pastisé ou de farniente façon occitan.

Morgane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *