Le Canal du Midi : le pompon sur la Garonne

Publié le

Le Canal du Midi : le pompon sur la Garonne

On vous raconte

Et si aujourd’hui, nous plongions la tête la première dans l’histoire trépidante de notre bien-aimé Canal du Midi ? Alors, soyez les bienvenus à bord de la croisière « Canal del Miègjorn » ! Au programme, nous allons débuter avec la célèbre présentation de votre Canal préféré. Ensuite, voici l’heure de l’histoire du trésor toulousain sur lequel nous naviguons aujourd’hui. Enfin, nous terminerons, avant d’arriver à quai, par les diverses activités à faire pour profiter de cette expérience extraordinaire que nous offre le Canal du Midi.

1. Késako :

Le Canal du Midi, grand emblème de la Ville Rose, la relie à la Méditerranée en passant par Marseillan via le port de l’embouchure et par Sète via l’étang de Thau. Ce grand courant d’eau, de 278 km², prolonge ainsi notre belle Garonne.

Le Canal du Midi s’inscrit alors dans le beau paysage occitan, tout en lui étant utile, avec la possibilité de naviguer sur ses eaux ou d’irriguer les terres. Considéré comme l’une des plus grandes réalisations du XVIIe siècle, il est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

2. Le trésor historique de Toulouse : 

Depuis l’Antiquité, on cherche à relier l’Atlantique à la Méditerranée par l’intermédiaire d’un canal. Donc, autant vous dire que ce projet n’était pas né de la dernière pluie. Cependant, toutes les tentatives d’élaboration de ce projet ont été un échec pour des raisons techniques. En effet, la principale difficulté était d’alimenter en eau le canal, du fait du relief complexe de la région. Or, un canal sans eau, c’est comme un Toulousain sans sa chocolatine, ça n’existe pas !

Mais, voilà qu’au XVIIe siècle, l’entrepreneur Pierre-Paul Riquet trouva la solution qui permit la réalisation du Canal du Midi, avec l’accord de Louis XIV et de son ministre des Finances Colbert. Ainsi, les travaux commencèrent en 1666. Du point de vue géopolitique, et oui on ne perd pas le Nord, cet ouvrage représente une opportunité inouïe pour la région du Languedoc qui était alors en crise. Mais surtout, le Canal du Midi porta un coup à la puissance espagnole : Adios le détroit de Gibraltar ! 

Cette œuvre exceptionnelle a nécessité alors des travaux pharaoniques. Effectivement, ce sont 17 millions de livres de l’époque qui ont été dépensés, 12 000 hommes et femmes qui ont travaillé et 15 ans d’attente avant de voir l’achèvement du projet. Mais le jeu en valait la chandelle : on put alors relier l’océan Atlantique à la mer Méditerranée en seulement 10 jours, en toute sécurité, via ce canal.

3. The place to be

En somme, ce canal, qui est d’ailleurs le plus ancien d’Europe encore en fonctionnement, en vaut le détour. Pour pouvoir admirer ce chef-d’œuvre vous pouvez vous balader à pied sur ses berges, à vélo ou directement sur le canal en péniche. Si vous souhaitez rester dans Toulouse, vous pouvez redécouvrir la ville par le canal sur sa fameuse Croisière Riquet proposée par Les Bateaux Toulousains. Pour ceux qui veulent admirer le Canal de Midi en dehors de la ville rose, vous pouvez toujours emprunter la voie verte à pied ou à vélo pour vous promener le long de ses eaux. 

Donc, ne cherchez plus midi à quatorze heures et venez profiter d’une petite balade le long de votre Canal préféré. 

 

Elise Boyer

Et vous, quel est votre avis ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.